montages à semi-conducteurs

Les différents montages à semi-conducteurs sont réalisés sur circuit imprimé, à cet effet, j’utilise un logiciel qui convient parfaitement pour des besoins amateurs et qui est gratuit, il s’appelle TCI4 et on le
trouve en téléchargement sur le site:http://b.urbani.free.fr/pagetci/tci.htm
sur le même site, vous trouverez également un logiciel de tracé de schéma tout aussi gratuit que le logiciel de circuit imprimé, c’est SDS3 :http://b.urbani.free.fr/pagesds/sds.htm
J’adresse ici tous mes remerciements à Monsieur Urbani pour fournir gratuitement ces logiciels à la disposition des amateurs.

Ampli pour casque

Ce montage est devenu des plus classique et est issu d’un article de Monsieur John Linsley Hood dans la revue Wireless World parue il y a quelques décénnies, le principe est toujours le même, les composants ont été modernisés et sont évidemment adaptés au marché actuel. Ce montage a été repris par de nombreux amateurs.

Je l’utilise avec un casque Beyer Dynamic DTX800, le résultat est de grande qualité, fin et détaillé, graves amples sans être envahissants, je l’ai essayé avec un Sennheiser: rien à redire. Ces deux casques sont du type « ouverts » que je préfère à mon Stax électrostatique qui est du type fermé.

Ampli de puissance

Celui-ci est entièrement réalisé en suivant les principes énoncés dans l’ouvrage de M. Douglas Self « Audio Power Amplifier Design Handbook », il s’agit ici, d’une version économique simplifiée qui, une fois alimenté sous + et – 50V, délivre un peu plus d’une centaine de Watts.
Le résultat est très satisfaisant, que ce soit à la mesure comme à l’écoute, et rivalise sans problème avec mon Quad 405.
Le choix des transistors n’est pas anodin, les MJL3281 et MJL1302 sont très performants (15A., 200V., 200W. et un Hfe de 125 jusque 8A.), ils ont l’avantage d’être en boîtier TO264 (ce que certains appellent TO3P) ne nécessitant qu’un simple perçage du radiateur, leur prix est attractif ( 6€ pièce chez électronique diffusion). Les drivers MJE15030 et MJE15031 sont également intéressants (8A., 150V., 50W.) en TO220 (2,4€ et 2,1€ respectivement chez le même fournisseur). Les autres transistors coutent une misère.
Les 2 1N4148 du générateur de courant constant peuvent être remplacées par une LED ordinaire (verte, ça fait joli…), ça a l’avantage de s’éclairer, ce qui permet de visualiser que le générateur fonctionne, et la stabilité du générateur en est que meilleure.
Le gain de l’ensemble est déterminé par la résistance située dans la ligne de contre réaction, si votre préampli sort une tension confortable, 18 kohms feront l’affaire, si ,par contre, le préampli est « anémique », porter cette résistance à 27 kohms , la résistance située sur la base du transistor d’entrée devra être de la même valeur.
Les « catching diodes » ici sont des BY255, mais des 1N4007 suffisent amplement (j’avais des BY255 sous la main).
La self de sortie est constituée de 16 à 20 spires jointives de fil émaillé 10 ou 12/10ième sur un diamètre de 15mm environ (j’utilise une chute de tube IRO de 9), les spires sont bloquées à l’araldite.

Vous remarquerez que je n’ai pas mis de circuit de protection contre les courts-circuits, cet ampli étant destiné initialement a être intégré à une enceinte, et donc une intervention de raccordement n’étant pas envisagée une fois l’ampli installé en place, j’ai jugé que c’était inutile, je vous recommande donc une certaine prudence lors des différentes manipulations de raccordement de charge, évitez les courts-circuits, sinon: Boum !

Pour ceux qui ne veulent pas de réglage de l’offset, la modif suivante avec un miroir de courant peut être apportée:

Celui-ci est destiné à être intégré dans ma table de lecture de disques vynil, une Garrard 401, munie d’un bras S.M.E. 3009 serie II à cartouche non détachable, avec amortisseur FD200 et équipé d’une cellule Stanton 881S, le plateau est équipé d’un couvre plateau Spectra et d’un galet presseur en alu tourné, cette mécanique est montée sur une ébénisterie de fabrication maison: encadrement en acajou et table en bambou, le tout étant suspendu sur des balles en caoutchouc de diamètre 44mm, coupées en 2, utilisées comme pieds (provenance: balles de flash ball de la police, systême anti émeute). Le schéma est d’origine Douglas Self, tiré de son livre « Small Signal Audio Design » (ISBN: 978-0-240-52177-0), on peut faire confiance à ce Monsieur, il a quelques lettres de noblesse ( ex-directeur des études chez Soundcraft, et chez Cambridge audio, entr’autres).

Le NE5534 d’entrée ne doit pas être remplacé par un NE5532, car le 5532 n’offre pas la possibilité de mettre un condensateur de compensation, le facteur de bruit s’en ressent, donc le 5534 n’est pas remplaçable sans dégradation des caractéristiques.La mise en œuvre de plusieurs condensateurs à 1% en parallèle améliore encore la précision, on trouve des styroflex à 1% chez Sélectronic pour des prix très raisonnables. Le filtre subsonique satisfait aux dispositions de l’amendement IEC du standard RIAA. Ce montage étant destiné à remplacer l’étage d’entrée phono du Quad 34, il convient alors de modifier le Quad 34 de la façon suivante: La carte enfichable du Quad 34 ne sert qu’à amplifier le signal phono et le circuit composé d’IC7 et IC8 réalise la correction RIAA, la commutation de l’entrée phono par IC22 à travers C27 et C29. Pour utiliser un étage de correction phono externe, il faut retirer C26 et C28 (15nF), ainsi que C27 et C29 (470nF), remplacer R41 et R43 (750 ohms) par des résistances de 18Kohms, et remplacer R42 et R44 (39kohms) par des résistances de 82kohms ; souder un fil volant directement depuis le connecteur de l’entrée phono jusqu’à R41 d’une part et depuis l’autre connecteur d’entrée et R43 d’autre part. L’impédance d’entrée obtenue est de 100Kohms ; C27 et C29 servent à bloquer toute composante continue et peuvent être retiré dans le cas de notre correcteur RIAA externe, le continu étant bloqué par les condensateurs de sortie de 47uF. Si vous ne désirez pas réutiliser la configuration d’origine, vous pouvez démonter tous les composants de la carte phono d’origine ainsi que IC7 et IC8 avec tous leurs composants associés une alimentation + et – 17V. alimente ce petit montage

Fermer le menu